Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TKM GLOBAL
  • TKM GLOBAL
  • : « Des peuples se rendront à la montagne de la maison de l’Éternel en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » Cette parole du prophète Esaïe soutient l’esprit et la mission de ce blog : enseigner le peuple de Dieu par la parole de Christ.
  • Contact

Recherche

14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 05:44

Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et Il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle “Je suis” m’a envoyé vers vous.

EXODE 3 : 14

YAHVÉ : JE SUIS CELUI QUI SUIS

Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, JE SUIS.

JEAN 8: 58

 

Yahvé.  C’est le nom le plus employé dans l’A.T. (6499 fois) ; il est rendu en français par l’Éternel. Cette appellation approximativement conforme, traduit non pas un substantif mais une épithète qui, en hébreux se présente sous la forme d’un tétragramme Y H V H. C’est le nom ineffable, que les juifs n’avaient pas le droit de prononcer et auquel ils devaient substituer dans la lecture le Seigneur(mon Seigneur, Adonaï). C’est pour cette lecture que les massorètes eurent l’idée d’accompagner les 4 consonnes Y H V H des voyelles appartenant au substantif Seigneur(Adonaï).

 

Le lecteur juif ne s’y trompait pas ; il savait qu’il avait sous les yeux deux mots en un, l’un tout en voyelles et l’autre tout en consonnes. Mais plus tard les traducteurs chrétiens transcrivirent fautivement par « Jéhovah », exprimant ainsi un seul mot là où il y en avait deux. C’est par YaH VeH, ou Yahvé, qu’il convient de rendre le tétragramme sacré. La traduction par « L’Éternel » exprime l’idée étymologique donnée par la Bible elle-même. D’après Ex 3.14, YHVH signifie en effet « Celui qui est ». Nous trouvons dans ce nom à la fois l’affirmation métaphysique de l’Être éternellement présent (Je suis), qui est à l’origine et au terme de toute existence, Dieu unique, incomparable, sans limitation, et l’affirmation morale et spirituelle de la fidélité divine.

 

Yahvé c’est le Dieu qui veut s’unir à l’homme et lui donner sa vie (la racine de Yahvé est à la fois être et vivre). Immortalité, vérité et fidélité sont réunies en Yahvé. Si Élohim met l’accent sur un attribut de Dieu, la puissance, Yahvé révèle davantage son essence même. L’usage de ce dernier nom montre qu’il se rapporte au Dieu de la rédemption et de l’alliance qui se révèle à l’homme pour le sauver.

 

NDB

Partager cet article

Repost0

commentaires

Catégories

Liens