Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TKM GLOBAL
  • TKM GLOBAL
  • : « Des peuples se rendront à la montagne de la maison de l’Éternel en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » Cette parole du prophète Esaïe soutient l’esprit et la mission de ce blog : enseigner le peuple de Dieu par la parole de Christ.
  • Contact

Recherche

Archives

9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 23:59
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 03:37
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 03:30
La patience en Christ : l'attitude inébranlable de celui qui ne se relâche pas
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 02:58

 

Patience, deux mots grecques principaux sont rendus en français par patience: makrothumia (= patience) et hupomonê (= parfois traduit par persévérance). Le premier désigne la longanimité de Dieu ou des hommes (Exode 34.6; Romains 2 :4; Éphésiens 4 : 2) et le second la persévérance ou l’endurance des chrétiens. Dans le Nouveau Testament, ces deux termes décrivent l’attitude inébranlable de celui qui ne cède pas.

La promesse de Dieu est pour ceux qui font preuve de patience et de foi. C’est parce qu’Abraham a patiemment attendu, qu’il a obtenu ce qui lui avait été promis (Hébreux 6 : 15). La patience est une vertu que les chrétiens devraient cultiver en attendant le jour du Seigneur. Ils devraient prendre l’exemple sur le laboureur qui attend le fruit de la terre, plein de patience à son égard, et sur les prophètes qui n’ont jamais cessé de se confier en l’Éternel (Jacques 5 : 7-10).

L’homme également doit faire confiance à l’égard de ses frères (1 Thessaloniciens 5 : 14). Pour Paul, la patience est la marque d’un service chrétien authentique (2 Corinthiens 6 :6 , 1 Timothée 1 : 16). La patience fait partie des fruits de l’Esprit (Galates 5 : 22). Sans elle, le croyant ne peut pas marcher d’une manière digne de la vocation  qui lui a été adressée (Éphésiens 4 : 1). L’amour est patient (1 Corinthiens 13 : 4).

La patience de Jésus-Christ : la longue patience ou longanimité de Jésus-Christ est exemplaire. Le croyant en Christ doit courir avec persévérance l’épreuve qui lui est proposée. Les yeux fixés sur Jésus…qui au lieu de la joie qui lui était proposée, a supporté la croix, méprisé la honte, et s’est assis à la droite du trône de Dieu (Hébreux 12 : 1-2).

Subissons avec patience la correction divine car Dieu châtie et met à l’épreuve ses serviteurs pour développer la foi et le caractère de ceux qu’il aime (Hébreux 12 : 5-13).

L’impatience est l’un des ennemis farouches de nos destinées en Jésus-Christ! Nous demandons, donc, au Père Céleste ,au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de réveiller en nous l’ intelligence des temps de Dieu qu’avaient les fils d’Issacar pour nous permettre d'agir au temps convenable et favorable sous l’ordre du Saint-Esprit (1 Chroniques 12 : 32).

 

NDB - TKM

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 16:28
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 20:10
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 18:30

 

Plusieurs sénateurs fustigent une « gestion opaque et calamiteuse » du secteur minier de la RDC. Ils exigent des réponses claires sur la contribution réelle de l’exploitation minière au budget de l’Etat.

Les sénateurs se sont exprimés jeudi 16 novembre au cours de l’examen de la question orale avec débat du sénateur Flore Munsedu adressée au ministre des Mines et  relative à l’exploitation frauduleuse du cobalt par certaines entreprises minières dans le Grand Katanga.

Pour le sénateur Florentin Mokonda Bonza, l’un des intervenants, il n’y a aucune transparence dans ce secteur. Ce qui maintient la population dans la pauvreté.

 

 «Le gros du secteur minier est concentré au Katanga. Même déjà au Katanga, la population vit dans la misère, parce que tout ce qui est produit au Katanga (cuivre, cobalt, zinc), profite à l’étranger. Puis, il y a une fraude qui est systématisée au Katanga, au Kongo Central et dans la partie est du pays. Quand le ministre prétend qu’il n’y a pas de fraude, ce n’est pas vrai», accuse M. Mokonda.

 

Pour lui, le fait que la RDC soit un pays producteur du coltan et qu’il soit absent du marché des exportateurs traduit une gestion opaque du secteur minier.

 

«Comment expliquer que le Congo est le grand producteur de coltan au niveau de l’Afrique centrale, mais il n’est pas le grand exportateur. Qui exporte ? Et qui a construit une usine de transformation du coltan ? Pourquoi ce n’est pas le Congo ? Quelles sont les recettes d’exportation du coltan qui sont insérées dans notre balance de paiement. On gère juste au bénéfice d’un groupe d’individus. On ne gère pas ce secteur au bénéfice de la population Congolaise», analyse le sénateur Florentin Mokonda Bonza.

 

Le ministre des Mines Martin Kabwelulu promet de répondre aux différentes questions des sénateurs au cours de la plénière de lundi 20 novembre au Sénat.

 

Repost0
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 16:09
Repost0
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 16:36

 

Le sous-sol congolais a produit près de 50 milliards de dollars de 2003 à 2013, et à peine 6 milliards de dollars sont entrés dans le trésor public. C’est ce qu’a révélé dimanche 22 octobre au cours de l’émission Grande interview Baudouin Nzowo Etundu Eyamba, conseiller chargé des questions Economiques, financières et de la Bonne Gouvernance au Sénat, depuis 2007, et qui a récemment démissionné de ses fonctions.
 
Ce doctorant en finances publiques à l'Université protestante au Congo depuis 2013 cite un rapport de la Banque mondiale publié en début de cette année.
 
«La Banque mondiale peut vous révéler, à travers son rapport qu’elle a rendue en début de cette année que de 2003 à 2013, le sous-sol congolais a produit près de 50 milliards de dollars. Et la traçabilité montre qu’à peine 6 milliards de dollars sont entrés dans la caisse de l’Etat. La fraude à tous les niveaux, les mécanismes fiscaux, c’est un problème de gouvernance. Nous devons le dénoncer. Voilà pourquoi le pays est plongé dans cette crise qui n’en finit pas», dénonce Baudouin Nzowo.
 
Il affirme avoir démissionné il y a quelques jours de ses fonctions de conseiller au Sénat pour s’engager activement dans la lutte contre les abus de la gestion publique à travers son mouvement citoyen « Les Masses ».

Selon lui, l’origine de la crise économique et sociale dans laquelle le pays est plongé est politique. 

 

 

source: Radio Okapi

 

Repost0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 17:09

Child slave labor in DR Congo

Repost0

Catégories

Liens