Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TKM GLOBAL
  • TKM GLOBAL
  • : « Des peuples se rendront à la montagne de la maison de l’Éternel en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » Cette parole du prophète Esaïe soutient l’esprit et la mission de ce blog : enseigner le peuple de Dieu par la parole de Christ.
  • Contact

Recherche

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 03:55
Repost0
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 04:35
Repost0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 00:49

 

Og: Roi des Amoréens de Basan (Dt. 3.1.8); sa domination s’étendait du Yabbog à l’Hermon (3.8, 10; cf. Nb. 21.23, 24). Il avait des résidences a Achtaroth et à Edrei (Jos. 12.4, 5;13.12). Dernier des Rephaïm, Og était de stature gigantesque ; son lit de fer, mesurant 9 coudées de long sur 4 de large était conservé à Rabbath-Ammon (Dt. 3.11). Après avoir vaincu Sihon les Israelites quittèrent le campement de Pisga, marchèrent contre Og, le défirent, le tuèrent à Edrei et s’emparèrent de son territoire (Nb. 21.20, 32-35; Dt.3.14), qui fut attribué à la demi-tribu de Manassé (Dt. 3.13).

 

NDB

 

Repost0
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 20:51

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abime, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux .

(Genèse 1.1-2)

Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 18:52
Le temple de Zeus à Pergame.

Le temple de Zeus à Pergame.

La troisième église a la quelle Jean s’adresse, dans l’Apocalypse, se situe à environ 24 kilomètres de la mer Égée, et a 96 kilomètres au nord de Smyrne. La ville moderne de Bergama (corruption turque de l’ancien nom) se trouve dans la plaine au pied de la colline qui constituait le site de l’ancienne ville.

 

Pergame était le centre de quatre cultes païens (Zeus, Athéna, Dionysos et Asklepios), et le siège du culte blasphématoire de l’empereur. C’est pourquoi Jean parle du lieu « où est le trône de Satan » et « ou demeure Satan » (Apocalypse 2.13).

 

B. Thompson

Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 20:18
Repost0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 18:07

Puissance. (gr. Le plus souvent dunamis, puis exousia=pouvoir, autorité; d’autres synonymes : energeia=action; Kratos=force; ischus=force).

Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 22:42

Informations générales

 

Le virus Ebola provoque une maladie aiguë et grave, souvent mortelle si elle n’est pas traitée. La maladie à virus Ebola est apparue pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola, celle-ci a donné son nom à la maladie.

 

La flambée qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest (dont les premiers cas ont été notifiés en mars 2014) est la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976. Elle a produit plus de cas et de décès que toutes les précédentes flambées réunies. Cette flambée a également comme particularité de s’être propagée d’un pays à l’autre, partant de la Guinée pour toucher la Sierra Leone et le Libéria (en traversant les frontières terrestres), le Nigéria (par l’intermédiaire d’un seul voyageur aérien) et le Sénégal (par l’intermédiaire d’un voyageur arrivé par voie terrestre).

 

Les pays les plus touchés (la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria) ont des systèmes de santé très fragiles, manquent de ressources humaines et d’infrastructures et sortent à peine de longues périodes de conflits et d’instabilité. Le 8 août, le Directeur général de l’OMS a déclaré que cette flambée constituait une urgence de santé publique de portée internationale.

 

Une flambée distincte, sans lien avec celle en Afrique de l’Ouest, s’est déclarée dans le district de Boende, une région isolée de la province de l’Équateur, en République démocratique du Congo.

 

La famille de virus Filoviridae compte trois genres : Cuevavirus, Marburgvirus et Ebolavirus. Cinq espèces ont été identifiées : Zaïre, Bundibugyo, Soudan, Reston et Forêt de Taï. Les trois premières ont été associées à d’importantes flambées Afrique. Le virus à l’origine de la flambée 2014 en Afrique de l’Ouest appartient à l’espèce Zaïre.

 

Transmission

 

On pense que les chauves-souris frugivores de la famille des Pteropodidae sont les hôtes naturels du virus Ebola. Celui-ci s’introduit dans la population humaine après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d’animaux infectés comme des chimpanzés, des gorilles, des chauves-souris frugivores, des singes, des antilopes des bois ou des porcs-épics retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale.

 

Il se propage ensuite par transmission interhumaine, à la suite de contacts directs (peau lésée ou muqueuses) avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux (par exemple, linge de lit, vêtements) qui ont été contaminés par ce type de liquides.

 

Des agents de santé se sont souvent infectés en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola. Cela s’est produit lors de contacts étroits avec les patients, lorsque les précautions anti-infectieuses n’ont pas été strictement appliquées.

 

Les rites funéraires au cours desquels les parents et amis du défunt sont en contact direct avec la dépouille peuvent également jouer un rôle dans la transmission du virus Ebola.

 

Les sujets atteints restent contagieux tant que le virus est présent dans leur sang et leurs liquides biologiques, y compris le sperme et le lait maternel. Le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à sept semaines après la guérison clinique.

 

Symptômes

 

La durée d’incubation, c’est-à-dire le temps écoulé entre l’infection par le virus et l’apparition des premiers symptômes, varie de 2 à 21 jours. Tant qu’ils ne présentent pas de symptômes, les sujets humains ne sont pas contagieux. Les premiers symptômes sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées et un mal de gorge. Ils sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, de symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes (par exemple, saignement des gencives, sang dans les selles). Les analyses de laboratoire révèlent une baisse de la numération leucocytaire et plaquettaire, ainsi qu’une élévation des enzymes hépatiques.

 

Diagnostic

 

La maladie à virus Ebola peut être difficile à distinguer d’autres maladies infectieuses comme le paludisme, la fièvre typhoïde et la méningite. Les investigations suivantes servent à confirmer que l’infection par le virus Ebola est bien la cause des symptômes :

  • titrage immunoenzymatique (ELISA)

  • tests de détection par capture de l’antigène

  • test de séroneutralisation

  • transcription inverse suivie d’une réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR)

  • microscopie électronique

  • isolement du virus sur culture cellulaire.

 

Les échantillons provenant des patients présentent un risque biologique extrême. Par conséquent, les analyses de laboratoire effectuées sur les échantillons non inactivés devraient respecter les conditions de confinement les plus rigoureuses possible.

 

Traitement et vaccins

 

La réhydratation de soutien par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes spécifiques améliorent les taux de survie. Aucun traitement disponible n’a pour l’instant fait ses preuves contre la maladie à virus Ebola. Néanmoins, toute une gamme de traitements potentiels, y compris des produits sanguins, des thérapies immunitaires et des traitements médicamenteux sont en cours d’évaluation. Aucun vaccin homologué n’est encore disponible, mais on évalue actuellement l’innocuité de deux vaccins potentiels chez l’homme.

 

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs103/fr/

 

Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 18:05

Offense; Offenser: (Hebr. Hata’: manquer le but, pécher; ‘acham : offenser, être coupable; pecha’ : révolte, transgression; miksol : occasion de chute ; gr, skandalizô : pousser à pécher, offenser; paraptoma : péché, faute, offense).

NDB

Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 16:57

 

Les pays des BRICS entament un nouveau cycle après 5 rencontres au sommet dans chacun des pays-membres.

 

La déclaration de Fortaleza adoptée à l’issue du 6e sommet note que les BRICS ont non seulement pu coordonner leurs efforts mais encore faire de cette association un joueur important dans l’arène internationale.

 

Les participants du sommet ont relevé que le monde s’efforçait actuellement à mettre au point le scénario qui garantirait une reprise économique rapide. Ils n’ont pas caché non plus leur déception que les réformes annoncée encore en 2010 par la FMI, étaient restées lettre morte. Le sommet de Fortaleza a montré que les BRICS vivaient et travaillait à un rythme différent. Comme l’a fait remarquer le président Poutine, les BRICS avaient réussi à mettre au point les formats de travail nécessaires pour aller de l’avant. Il s’agit notamment du Conseil d’affaires des BRICS crée à l’initiative de la Russie. Vladimir Poutine s’est attardé plus en détail sur deux autres formats :

 

« La Banque des BRICS est appelée à devenir l’une des plus grandes institutions de développement dans le monde avec un capital de 100 milliards de dollars. Les opérations dans le cadre du pool des réserves monétaires pourraient également atteindre 100 milliards de dollars. Ce mécanisme crée les conditions de protection de nos pays contre les crises sur les marchés financiers. La Banque et le Pool qui totalisent globalement 200 milliards de dollars, jette les fondements d’une coordination macroéconomique entre nos pays. »

 

Lire la suite

 

 

 

Repost0

Catégories

Liens