Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TKM GLOBAL
  • TKM GLOBAL
  • : « Des peuples se rendront à la montagne de la maison de l’Éternel en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » Cette parole du prophète Esaïe soutient l’esprit et la mission de ce blog : enseigner le peuple de Dieu par la parole de Christ.
  • Contact

Recherche

Archives

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 18:07

Puissance. (gr. Le plus souvent dunamis, puis exousia=pouvoir, autorité; d’autres synonymes : energeia=action; Kratos=force; ischus=force).

Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 22:42

Informations générales

 

Le virus Ebola provoque une maladie aiguë et grave, souvent mortelle si elle n’est pas traitée. La maladie à virus Ebola est apparue pour la première fois en 1976, lors de deux flambées simultanées à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo). Yambuku étant situé près de la rivière Ebola, celle-ci a donné son nom à la maladie.

 

La flambée qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest (dont les premiers cas ont été notifiés en mars 2014) est la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976. Elle a produit plus de cas et de décès que toutes les précédentes flambées réunies. Cette flambée a également comme particularité de s’être propagée d’un pays à l’autre, partant de la Guinée pour toucher la Sierra Leone et le Libéria (en traversant les frontières terrestres), le Nigéria (par l’intermédiaire d’un seul voyageur aérien) et le Sénégal (par l’intermédiaire d’un voyageur arrivé par voie terrestre).

 

Les pays les plus touchés (la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria) ont des systèmes de santé très fragiles, manquent de ressources humaines et d’infrastructures et sortent à peine de longues périodes de conflits et d’instabilité. Le 8 août, le Directeur général de l’OMS a déclaré que cette flambée constituait une urgence de santé publique de portée internationale.

 

Une flambée distincte, sans lien avec celle en Afrique de l’Ouest, s’est déclarée dans le district de Boende, une région isolée de la province de l’Équateur, en République démocratique du Congo.

 

La famille de virus Filoviridae compte trois genres : Cuevavirus, Marburgvirus et Ebolavirus. Cinq espèces ont été identifiées : Zaïre, Bundibugyo, Soudan, Reston et Forêt de Taï. Les trois premières ont été associées à d’importantes flambées Afrique. Le virus à l’origine de la flambée 2014 en Afrique de l’Ouest appartient à l’espèce Zaïre.

 

Transmission

 

On pense que les chauves-souris frugivores de la famille des Pteropodidae sont les hôtes naturels du virus Ebola. Celui-ci s’introduit dans la population humaine après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d’animaux infectés comme des chimpanzés, des gorilles, des chauves-souris frugivores, des singes, des antilopes des bois ou des porcs-épics retrouvés malades ou morts dans la forêt tropicale.

 

Il se propage ensuite par transmission interhumaine, à la suite de contacts directs (peau lésée ou muqueuses) avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux (par exemple, linge de lit, vêtements) qui ont été contaminés par ce type de liquides.

 

Des agents de santé se sont souvent infectés en traitant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola. Cela s’est produit lors de contacts étroits avec les patients, lorsque les précautions anti-infectieuses n’ont pas été strictement appliquées.

 

Les rites funéraires au cours desquels les parents et amis du défunt sont en contact direct avec la dépouille peuvent également jouer un rôle dans la transmission du virus Ebola.

 

Les sujets atteints restent contagieux tant que le virus est présent dans leur sang et leurs liquides biologiques, y compris le sperme et le lait maternel. Le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à sept semaines après la guérison clinique.

 

Symptômes

 

La durée d’incubation, c’est-à-dire le temps écoulé entre l’infection par le virus et l’apparition des premiers symptômes, varie de 2 à 21 jours. Tant qu’ils ne présentent pas de symptômes, les sujets humains ne sont pas contagieux. Les premiers symptômes sont une fatigue fébrile à début brutal, des douleurs musculaires, des céphalées et un mal de gorge. Ils sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, de symptômes d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes (par exemple, saignement des gencives, sang dans les selles). Les analyses de laboratoire révèlent une baisse de la numération leucocytaire et plaquettaire, ainsi qu’une élévation des enzymes hépatiques.

 

Diagnostic

 

La maladie à virus Ebola peut être difficile à distinguer d’autres maladies infectieuses comme le paludisme, la fièvre typhoïde et la méningite. Les investigations suivantes servent à confirmer que l’infection par le virus Ebola est bien la cause des symptômes :

  • titrage immunoenzymatique (ELISA)

  • tests de détection par capture de l’antigène

  • test de séroneutralisation

  • transcription inverse suivie d’une réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR)

  • microscopie électronique

  • isolement du virus sur culture cellulaire.

 

Les échantillons provenant des patients présentent un risque biologique extrême. Par conséquent, les analyses de laboratoire effectuées sur les échantillons non inactivés devraient respecter les conditions de confinement les plus rigoureuses possible.

 

Traitement et vaccins

 

La réhydratation de soutien par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes spécifiques améliorent les taux de survie. Aucun traitement disponible n’a pour l’instant fait ses preuves contre la maladie à virus Ebola. Néanmoins, toute une gamme de traitements potentiels, y compris des produits sanguins, des thérapies immunitaires et des traitements médicamenteux sont en cours d’évaluation. Aucun vaccin homologué n’est encore disponible, mais on évalue actuellement l’innocuité de deux vaccins potentiels chez l’homme.

 

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs103/fr/

 

Repost0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 18:05

Offense; Offenser: (Hebr. Hata’: manquer le but, pécher; ‘acham : offenser, être coupable; pecha’ : révolte, transgression; miksol : occasion de chute ; gr, skandalizô : pousser à pécher, offenser; paraptoma : péché, faute, offense).

NDB

Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 16:57

 

Les pays des BRICS entament un nouveau cycle après 5 rencontres au sommet dans chacun des pays-membres.

 

La déclaration de Fortaleza adoptée à l’issue du 6e sommet note que les BRICS ont non seulement pu coordonner leurs efforts mais encore faire de cette association un joueur important dans l’arène internationale.

 

Les participants du sommet ont relevé que le monde s’efforçait actuellement à mettre au point le scénario qui garantirait une reprise économique rapide. Ils n’ont pas caché non plus leur déception que les réformes annoncée encore en 2010 par la FMI, étaient restées lettre morte. Le sommet de Fortaleza a montré que les BRICS vivaient et travaillait à un rythme différent. Comme l’a fait remarquer le président Poutine, les BRICS avaient réussi à mettre au point les formats de travail nécessaires pour aller de l’avant. Il s’agit notamment du Conseil d’affaires des BRICS crée à l’initiative de la Russie. Vladimir Poutine s’est attardé plus en détail sur deux autres formats :

 

« La Banque des BRICS est appelée à devenir l’une des plus grandes institutions de développement dans le monde avec un capital de 100 milliards de dollars. Les opérations dans le cadre du pool des réserves monétaires pourraient également atteindre 100 milliards de dollars. Ce mécanisme crée les conditions de protection de nos pays contre les crises sur les marchés financiers. La Banque et le Pool qui totalisent globalement 200 milliards de dollars, jette les fondements d’une coordination macroéconomique entre nos pays. »

 

Lire la suite

 

Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 04:03

 

L’huile d’olive est un élément clé du régime alimentaire méditerranéen : beaucoup la considèrent d’ailleurs comme un produit naturel très sain. Mais quels sont les bienfaits de l’huile d’olive? Pourquoi est-elle considérée comme l’huile la plus saine? DocteurBonneBouffe vous dit tout sur cette « huile aux trésors » (petit jeu de mot hoho) qui devrait être dans toutes les assiettes!

 

L’huile d’olive: 6000 années d’histoire

 

Depuis l’antiquité, l’olivier est considéré comme un symbole de paix et de sagesse. Sa culture a commencé en Asie mineure, 6000 ans avant Jésus Christ. Déjà à l’époque, syriens, égyptiens, palestiniens, grecs ou encore romains étaient persuadés des propriétés thérapeutiques de l’huile d’olive: - En Égypte, au temps des Pharaons, on se servait de l’huile d’olive pour guérir des blessures ou des maladies. On s’en servait également pour se parfumer après le bain, ou encore à embaumer les morts. - En Grèce antique, les sportifs l’utilisaient pour assouplir leurs muscles avant l’effort.

 

A partir du VIème millénaire, sa culture s’est progressivement étendue à travers tout le bassin méditerranée - région qui, de part sa chaleur et son climat sec, est propice au développement des oliviers. (Et en effet, sur les 830 oliviers recensés dans le monde, les 3/4 des oliviers poussent dans le bassin méditerranéen).

 

Lire la suite

Les bienfaits de l’huile d’olive, l’huile aux trésors!(DocteurBonneBouffe)
Repost0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 13:36

 

“Our lives begin to end the day we become silent about things that matter.”

Martin Luther King Jr., I Have a Dream: Writings and Speeches That Changed the World

 

“There comes a time when silence is betrayal.”

Martin Luther King Jr.

 

“If you can't fly then run, if you can't run then walk, if you can't walk then crawl, but whatever you do you have to keep moving forward.”

Martin Luther King Jr.

 

http://www.goodreads.com/author/quotes/23924.Martin_Luther_King_Jr_

Repost0
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 20:25

" But seek first the kingdom of God and His righteousness, and all these things shall be added to you."

Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 23:43
HAPPY NEW YEAR 2014

BUT HE IS UNIQUE, AND WHO CAN MAKE HIM CHANGE? AND WHATEVER HIS SOUL DESIRES, THAT HE DOES.

FOR HE PERFOMS WHAT IS APPOINTED FOR ME. AND MANY SUCH THINGS ARE WITH HIM. JOB 23: 13-14

Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 17:23

J’ai l’esprit réveillé et l’intelligence renouvelée par Le Saint-Esprit pour me mettre à l’œuvre dans la maison de L’Éternel des armées, notre Dieu, au nom de Jésus (Aggée 1.14;Romains 12.1-2)

J’ai l’esprit réveillé et l’intelligence renouvelée par Le Saint-Esprit pour me mettre à l’œuvre dans la maison de L’Éternel des armées, notre Dieu, au nom de Jésus (Aggée 1.14;Romains 12.1-2)

Repost0
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 16:55
Laisser la RDC sans TPI «serait une discrimination à l'égard de la femme congolaise»(RFI)

Par Habibou Hangré

Dans une déclaration, cinquante-deux personnalités féminines tirent la sonnette d'alarme concernant la condition des femmes dans la région des Grands Lacs et plaident pour l’ouverture d’un Tribunal pénal international pour la République démocratique du Congo. Les signataires estiment que l’ouverture d’un TPI est l’une des clés pour mettre fin à l’impunité et pacifier la region.

« Une solution incontournable pour la paix et la justice dans la région des Grands Lacs ». Cinquante-deux personnalités féminines plaident pour la création d’un Tribunal pénal international (TPI) afin de juger les crimes commis entre 1993 et 2003 en République démocratique du Congo. Cette décennie est celle étudiée dans le rapport Mapping de l’ONU, publié en 2010, qui documente 617 exactions sur plus de 550 pages. Il s’agit d’un échantillon. En réalité, « des dizaines de milliers de personnes ont été tuées, de nombreuses autres ont été violées et mutilées, par des groupes armés congolais et des forces militaires étrangères », résume le site du centre d’information de l’ONU.

Dans une déclaration, les 52 signataires – dont les anciennes ministres françaises Rama Yade et Roselyne Bachelot, des chercheuses émérites et l’ex-otage franco-colombienne Ingrid Bétancourt – demandent à l’ONU « de mettre en place, sans atermoiement, un Tribunal pénal international pour la RDC, chargé de poursuivre tous les crimes répertoriés dans le "rapport mapping" ». Elles estiment que cette nouvelle juridiction devrait s’ouvrir quand le TPI pour le Rwanda (TPIR) aura terminé ses travaux, fin 2014. Le TPIR, basé à Arusha, en Tanzanie, juge actuellement les personnes accusées de participation au génocide des Tutsis par les Hutus en 1994 au Rwanda – un génocide qui a fait 800 000 morts, selon l’ONU.

« Le TPI a changé la donne au Rwanda, il a changé la donne en ex-Yougoslavie, il n’y a pas de raison qu’il ne change pas la donne au Congo », a déclaré à RFI l’avocat congolais Hamuly Réty, ancien président de l'association des avocats du TPI pour le Rwanda et l’un des Congolais à l’origine de la déclaration, assortie d’une pétition en ligne (change.org/fr). « On ne va pas nous dire aujourd’hui que depuis 1995 il y a eu des cas de viols tels qu’on les a constatés au Rwanda en 1994. Au Rwanda on n’en parle plus, au Congo, on en parle et on en parlera tant que les viols comme arme de guerre constituent un élément de conquête de pouvoir. Et dès le moment que ça constitue un élément de conquête de pouvoir, ces viols vont continuer à être perpétrés. On ne peut arrêter quand même une stratégie qui gagne ! »

Lire la suite

Repost0

Catégories

Liens