Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TKM GLOBAL
  • TKM GLOBAL
  • : « Des peuples se rendront à la montagne de la maison de l’Éternel en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » Cette parole du prophète Esaïe soutient l’esprit et la mission de ce blog : enseigner le peuple de Dieu par la parole de Christ.
  • Contact

Recherche

28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 22:05

Nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

ÉPHÉSIENS 1 : 9-10

	LA DISPENSATION DIVINE

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

ROMAINS 10: 9

 

DISPENSATION (GR. OIKONOMIA)

 

Le mot « dispensation » ou « intendance » désigne les méthodes et principes selon lesquels un intendant administre les biens de son maitre. En termes bibliques, cela implique la façon dont Dieu s’occupe des hommes à différentes époques. Dieu a jugé bon de varier sa manière d’agir à travers le temps. Ainsi, la dispensation a donné son nom à la période pendant laquelle elle s’est exercée. Nous appelons la présente dispensation, qui s’étend de la mort du Seigneur Jésus à son retour, la « dispensation de la grâce », car durant cette période la grâce de Dieu est particulièrement opérante. C’est en fait la dispensation au cours de laquelle Dieu appelle les Juifs et les païens à former l’Église, le corps de Christ, par le biais de l’Évangile.

 

Pendant les quelque 4000 ans qui se sont écoulés depuis Adam jusqu’à la croix, plusieurs « temps » se sont succédé. Lorsque toutes ces époques seront révolues, toutes choses seront rassemblées sous la domination du Christ, tant les choses célestes que les terrestres (Éphésiens 1: 1 ).

 

 

« Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. »

1 Thessaloniciens 4: 14

 

La dispensation du gouvernement humain est la période pendant laquelle Dieu a livré les rênes de ce monde aux dirigeants païens. Ce temps a commencé après le déluge avec le rebelle Nimrod et prendra fin bientôt à la seconde venue glorieuse de notre Seigneur Jésus-Christ, le Ressuscité. Dieu appelle donc les hommes à se repentir en acceptant Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur de leur vie personnelle en vue d' éviter la colère du jugement de Dieu (Romains 10.9).

 

Emmaüs-TKM

Repost0
22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 16:51

Il prit le manteau qu’Elie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit: Où est l’Eternel, le Dieu d’Elie? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Elisée passa.


2 Rois 2: 14

ÉLISEE, LE PROPHÈTE QUI A REҪU UNE DOUBLE PORTION DE L’ESPRIT

Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure. Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains.

JEAN 3: 34-35

 

Élisée, le prophète qui a reçu une double portion de l’Esprit

Il existe une ressemblance frappante entre la vie d’Élisée et celle d’Elie. Non seulement leurs noms se ressemblent, mais encore il existe une grande similitude entre les évènements de leurs vies respectives. Il s’agit bien de figures jumelles dans l’histoire juive.

Parallèle entre les deux prophètes

Tous deux:

-frappent les eaux du Jourdain et le traversent à sec (2 Rois 2. 8; 2.14).

-font apparaitre de l’eau pendant la sècheresse (1 Rois 18. 41-45; 2 Rois 3.9-20).

-ressuscitent un fils unique (1 Rois 17.17-24 ; 2 Rois 4. 18-35).

-accomplissent des miracles en faveur de personnes habitant hors d’Israël (1 Rois 17. 9-16; 2 Rois 5.1-15)

-prononcent des jugements sur des rois (1 Rois 21.19-22; 2 Rois 8.7-10).

-font venir la vengeance sur les incrédules (2 Rois 1.9-12; 2. 23-25).

En dépit de la ressemblance existant entre les miracles accomplis par les deux prophètes, Élisée n’a pas été un simple écho de son ardent prédécesseur. Il existait une grande différence entre les caractères des deux hommes et leurs attitudes.

Elie était un homme solitaire comme Jean-Baptiste. La majeure partie de sa vie a été un combat infructueux contre les maux de son temps, et il a traversé des moments de profond découragement.

Élisée était diffèrent. En recevant « double portion de l’Esprit », il a été rendu capable de mener une vie triomphante, tout en se mêlant aux gens de son époque. Rien n’indique qu’il se soit jamais plaint, qu’il ait fui ses ennemis, ou qu’il ait perdu courage. Même sur son lit de mort, il semble qu’il ait été rempli de puissance, car il a donné ses ordres au roi. Il est mort en vainqueur (2 Rois 13 : 14-19) et a eu une merveilleuse influence posthume (2 Rois 13 : 20-21).

Sa réception d’une double portion de l’Esprit est démontrée par le fait qu’il a reçu une vie victorieuse, et aussi qu’il a accompli un bien plus grand nombre de miracles que n’importe quel prophète, à l’exception de Moïse.

Leçon particulière de sa vie : la puissance de la grâce divine.

 

Le Nouveau Testament nous parle du Seigneur Jésus-Christ comme étant le Fils de l’homme qui a reçu, auprès du Père, l’Esprit sans mesure (Jean 3.34; Actes 10.38; Luc 4 : 18; Colossiens 2 : 9, Luc 3 : 16). En outre, il a le pouvoir de baptiser dans l’Esprit afin de placer chaque croyant né de nouveau dans son « corps mystique » (1 Corinthiens 12.13 Actes 1 :8, Actes 2 :4).

La Bible atteste encore que le monde entier ne saurait contenir les livres qu’on écrirait sur ce que le Seigneur Jésus-Christ a fait pendant son ministère terrestre (Jean 21.25 ; Jean 20.30). Le Christ, vivant aux siècles des siècles, continue d’opérer un nombre incalculable de miracles au-delà de toute comparaison spirituelle, et de toute logique humaine (1 Pierre 3.22; Apocalypse 1.17-18). Il est plus que prophète. Il est le Messie, le Fils du Dieu vivant.

 

 

Bible Thompson et TKM

 

L'huile de la veuve (2 Rois 4.1-7)

Repost0
13 août 2019 2 13 /08 /août /2019 03:39

"Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:”

Apocalypse 3:14

LA SIGNIFICATION BIBLIQUE DU MOT AMEN

“Celui qui voudra être béni dans le pays Voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jurera dans le pays Jurera par le Dieu de vérité; Car les anciennes souffrances seront oubliées, Elles seront cachées à mes yeux. “

ÉSAÏE 65 : 16

 

Amen: Assuré, établi.

  1. Le Seigneur Jésus est appelé l’Amen, c.-à-d. le témoin fidèle, le véritable (Apocalypse 3.14; Esaïe 65.16). Dans ce verset d’Esaïe, le mot Amen est rendu parfois par « Dieu de vérité ».
     
  2. Mot hébreux signifiant : il en est ainsi, ou : qu’il en soit ainsi (même racine que ferme, fiable, durable, la loi, la vérité, la fidélité).
    Ce mot marque l’accord avec ce qui a été dit (1 Rois 1.36); ainsi l’assemblée répond amen à ce qui lui est annoncé (1 Chroniques 16.36; Néhémie 8.6; Apocalypse 22.20).
    Il exprime également  l’engagement  (Deutéronome 27.15-26; Néhémie 5.13), le serment (Nombres 5.22), le désir (Jérémie 28.6), l’affirmation (Apocalypse 5.14;7.12;19.4) et l’insistance (Galates 6.18).
     
    Le Seigneur Jésus a utilisé « Amen, amen » traduit par « en vérité, en vérité, je vous le déclare » pour appuyer ses déclarations face à l’opposition de ses adversaires et attester la vérité de ses affirmations (Matthieu 6.2, 5,16;10.23;19.28;24.34;25.40; Luc4.25;9.27;12.44;21.3) surtout dans l’évangile de Jean (5.19,24,25;6.26,32,47,53,8.34,51,58).

     
    Dans les épitres, Amen marque souvent la fin d’un développement et la louange (Romains 1.25, 11.36; Galates 1.5; Philippiens 4.20).
     
     

A la lumière de cet enseignement sur la signification du mot Amen, le corps de christ est appelé à dire amen de manière réfléchie et responsable pour ne pas tomber dans le piège de l’ennemi. En certifiant, par la voie orale, un accord ou un engagement spirituel contraire à la volonté de Dieu de la vérité, beaucoup de chrétiens s’exposent aux menaces de l’adversaire qui rode comme un lion rugissant (1 Pierre 5.8).

 

Si nous voulons garder nos âmes en Christ, nous devrions veiller sérieusement sur ce qui sort de nos bouches (Matthieu 12.36).  Ce n’est pas du tout prudent, pour un chrétien, de répondre amen à un sermon hérétique ou à un enseignement biblique dont il ne saisit pas le sens; ce serait faire un acte de folie , car les Écritures déclarent dans Proverbes 18.30 : « Celui qui répond avant d’avoir écouté fait un acte de folie et s’attire la confusion ». La Bible renchérit ,dans le meme sens, en disant clairement que c’est un piège pour l’homme de prendre à la légère un engagement sacré, et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœu (Proverbes 20.25).

 

Brisons, au nom de Jésus, tous les murs, les liens y compris les autels maléfiques érigés spirituellement contre les destinées de chrétiens à cause de vaines paroles sorties de nos bouches que l’apôtre Jacques qualifie de venins mortels (Jacques 3 : 8-10) , en implorant avec insistance la force de la miséricorde de Dieu dans nos vies. La plus grande puissance que l’univers ait jamais connue, déployée en Christ par le Père Céleste, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, donne aux vrais croyants du Seigneur Jésus la victoire sur l’armée des forces des ténèbres (Éphésiens 1 :19-20). Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, au nom de Jésus.

 

 

 NDB-TONY KUNSENDE

 Vidéo au bas de la page

 

 

Quelques versets pertinents

 

 Écris à l'ange de l'Église de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:(Apocalypse 3.14)

 

Et les quatre êtres vivants disaient: Amen! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent (Apocalypse 5 :11-14).

 

 

Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants; et ils se prosternèrent sur leur face devant le trône, et ils adorèrent Dieu,

 en disant: Amen! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen (Apocalypse 7:11-12)!

 

 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement (Jean 5.19).

 

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

 

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché (Jean 8.34).

 

Celui qui répond avant d'avoir écouté fait un acte de folie et s'attire la confusion-Proverbes 18.13

 

 

Ne te presse pas d'ouvrir la bouche, et que ton cœur ne se hâte pas d'exprimer une parole devant Dieu; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre: que tes paroles soient donc peu nombreuses (Ecclésiaste 5 :2).

 

 

Mieux vaut pour toi ne point faire de vœu, que d'en faire un et de ne pas l’accomplir (Ecclesiaste5.5).

 

 

Lorsqu'un homme fera un vœu à l'Éternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il agira selon tout ce qui est sorti de sa bouche (Nombres 30.2).

 

Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens: Tu ne te parjureras point, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de ce que tu as déclaré par serment (Matthieu 5.33).

 

 Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu  (Matthieu 5.34).

 

Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné (Matthieu 12 : 37).

 

La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; Quiconque l'aime en mangera les fruits (Proverbes 18.21).

Je vous le dis: au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée (Matthieu 12.36).

Celui qui veille sur sa bouche garde son âme; Celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte (Proverbes 13.3).

 

Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 22:05

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai le repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. »

Matthieu 11 : 28-29

LE SANG DE JÉSUS A FAIT ÉCLATER LE JOUG DE L’ENNEMI

Et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang.

Apocalypse 1 :5

Selon le dictionnaire, le joug est une pièce de bois utilisée pour atteler les animaux de trait. Joug simple ou double. Joug de tête, de garrot.

Au sens figuré, le même terme synonyme de fardeau ou lien, veut dire sujétion.

 La compréhension du joug dans la Bible est relative à celle qu’on se fait de la délivrance. Pour cette raison, il est important de rappeler qu’à la suite du péché commis par le premier homme, le diable et ses démons ont imposé aux humains des jougs écrasants en les soumettant à une rude servitude du péché et de la mort. Le Christ, en revanche, oint du Saint-Esprit et de force est venu libérer l’humanité, du moins ceux qui croient en son œuvre salvatrice, de tout fardeau de vanité sous lequel elle ployait (Actes 10 : 38, Romains 5 : 18-21).

Par son Sang versé à la croix pour nous racheter, le Seigneur Jésus-Christ décréta de manière absolue, en son nom, la délivrance aux captifs. En Jésus, le grand pasteur des brebis, les vrais adorateurs ne peuvent aucunement être captifs des œuvres du diable ou contrôlés par des démons.

Aucun esprit ne pourra nous nuire aussi longtemps que nous nous laisserons conduire par l’Esprit du Seigneur au moyen de sa parole toute puissante! Ainsi, quiconque croira sincèrement en Jésus-Christ comme son Sauveur sera libéré du joug du péché et de la mort. Le sang de l’agneau de Dieu, notre Rédempteur, le Destructeur des œuvres du diable, a brisé de manière irrémédiable le sceptre avec le joug de la malédiction. Apocalypse 1 : 5-6; Romains 8 : 1, 33-34; Apocalypse 12 : 11

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai le repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. », continue de dire Jésus, dans Matthieu 11 : 28-29, à tous ceux qui sont accablés sous le fardeau de tourments.

 Les versets ci-après, relatifs au joug, alimenteront davantage notre foi dans ce monde où l’imposture du diable bat son plein en ces temps de la fin par le truchement de faux docteurs de l’évangile. 

 

Quelques versets distinctifs relatifs au joug dans la Bible

 

Je suis l'Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d'Égypte, qui vous ai tirés de la servitude ; j'ai brisé les liens de votre joug, et je vous ai fait marcher la tête levée. Lévitique 26 : 13

Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l'opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian. Esaïe 9 : 4

En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou; Et la graisse fera éclater le joug. Esaïe 10 : 27

En ce jour-là, dit l'Éternel des armées, Je briserai son joug de dessus ton cou, Je romprai tes liens, Et des étrangers ne t'assujettiront plus. Jérémie 30 : 8

Je briserai l'Assyrien dans mon pays, Je le foulerai aux pieds sur mes montagnes; Et son joug leur sera ôté, Et son fardeau sera ôté de leurs épaules. Esaïe 14 : 25

Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël: Je brise le joug du roi de Babylone! Jérémie 28 : 4

J'étais irrité contre mon peuple, J'avais profané mon héritage, Et je les avais livrés entre tes mains: Tu n'as pas eu pour eux de la compassion, Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard. Esaïe 46 : 7

Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug; Esaïe 58 : 6

Va, et dis à Hanania: Ainsi parle l'Éternel: Tu as brisé un joug de bois, et tu auras à sa place un joug de fer. Jérémie 28 : 13

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. Matthieu 11 : 29-30

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 2 Corinthiens 6 : 14

C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Galates 5 :1

 

Le Seigneur revient bientôt!

 

Tony Kunsende

 

Vidéo :

Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 23:31

Dieu n'est point un homme pour mentir, Ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-t il pas?

Nombres 23: 19

L’AMANDIER, SYMBOLE DE LA VIGILANCE DE DIEU

 

L’amandier (Prunus amygdalus) est un arbre qui fait pousser ses fleurs blanches ou rosacées bien avant les feuilles.  Il est donc le premier arbre printanier à fleurir.  Il revêt  sa « robe de mariée » avant tout le monde. Les Hébreux l’appellent chaqed ,qui signifie celui qui réveille ou celui qui veille.

 

Dans le livre biblique de Jérémie, la branche d’amandier qu’avait vu le prophète symbolise la vigilance de Dieu sur l’exécution de sa parole (Jérémie 1.11).

 

 Le Seigneur de toute la terre exécute sans faille, avec autorité, sa Parole souveraine (Psaume 33 : 9-10). Il demeure vigilant et terrible dans l’exécution de sa volonté exprimée au moyen de sa Parole. Cette vigilance de l’Éternel est redoutablement efficace dans la concrétisation de ses desseins. Le Seigneur accomplit aussi bien ses promesses que ses menaces, dans la plupart des cas, par le canal de ses oints comme l’affirment les Saintes Écritures.

 

Il est important de noter, à cet effet, l’attention soutenue que le Maitre de l’univers a déployée dans l’accomplissement de son plan salvateur pour toute l’humanité. De manière glorieuse et majestueuse, le Très-Haut l’a exercée en la personne de Son Fils, le Seigneur Jésus notre Rédempteur, qu’il a établi héritier de toutes choses. En vérité, tout a été remis à Jésus-Christ en qui notre Père Céleste réunira toutes choses, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre quand les temps seront accomplis (Matthieu 20 : 28, Éphésiens 1 : 7, Colossiens 1 : 16, Éphésiens 1 : 10, Hébreux 1 : 2).

 

Le juste vivra par sa confiance en l’autorité de la parole de Christ (Romains 10 : 17, Hébreux 10 : 38). Les promesses ou les prophéties divines s’imposent impérieusement pour témoigner de la fidélité, en même temps, l’omnipotence de celui, qui, par sa voix, appelle à l’existence ce qui n’existe pas (Romains 4 : 17). Soyons, par conséquent, résolument prêts pour le retour de notre Seigneur Jésus, le Sauveur de gloire, qui revient incessamment pour accomplir le plan final de notre Dieu sur ses ennemis.  Il fera régner, de cette manière, la volonté de notre Père Céleste sur de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera (2 Pierre 3 : 13).

 

Tony Kunsende

La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots: Que vois-tu, Jérémie? Je répondis: Je vois une branche d'amandier.
Et l'Éternel me dit: Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter.
(Jérémie 1.11-12)

Repost0
14 mai 2019 2 14 /05 /mai /2019 17:28

 

 

Dans la bible, le terme corruption, qui traduit les mots grecques phtora et diaphtora, décrit le caractère passager ou le dépérissement de la création (sa ruine éternelle, Galates 6.8).

Dieu seul est incorruptible (grecque. Aphthartos, Romains 1 :23).

Les êtres vivants, qui meurent et dont les corps se décomposent, sont corrompus (grecque phthartos, Actes 2 : 27; 13 :35).

Dans l’A.T, les animaux malformés étaient corrompus (ou impurs) et de ce fait, impropres au sacrifice (Lévitique 22 : 25).  Les cœurs dépravés par le péché sont corrompus et entrainent les hommes dans des actes répréhensibles causant leur perte (Romains 8 : 21; 2 Pierre 2 :12,19).

« Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs », dit 1 Corinthiens 15 : 33.

Jésus-Christ, dont le corps ne resta pas au séjour des morts mais ressuscita, ne vit pas la corruption (Actes 13 : 37).

Le Seigneur Jésus-Christ est donc l’agneau de Dieu qui est venu au monde réparer les cœurs dépravés en brisant le pouvoir de la corruption par sa mort à la croix. La résurrection du Christ atteste à tout l’univers et au monde spirituel que Jésus Christ, par son sang , a bel et bien proclamé l’année de grâce du Seigneur. Comme l’a dit l’apôtre Paul, dans son épitre aux Romains, les chrétiens nés de nouveau sont indéniablement affranchis de la loi du péché et de la mort par la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ (Romains 8 :2). Ainsi, la foi en Christ donne aux croyants persévérants l’accès au Royaume incorruptible de notre Dieu (Éphésiens 1 : 4; 5 : 27).

 

                         Quelques versets sur la corruption

Genèse 6 : 12

Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.

Lévitique 22 : 25

Vous n'accepterez de l'étranger aucune de ces victimes, pour l'offrir comme aliment de votre Dieu; car elles sont mutilées, elles ont des défauts: elles ne seraient point agréées.…

Psaumes 53 : 1

Au chef des chantres. Sur la flûte. Cantique de David. L'insensé dit en son cœur: Il n'y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables; Il n'en est aucun qui fasse le bien.

Proverbes 6 : 12

L'homme pervers, l'homme inique, marche la fausseté dans la bouche;

Ésaïe 1 : 4

Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l'Éternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. Ils se sont retirés en arrière.

Actes 13 : 36-37

Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. Mais celui que Dieu a ressuscité n'a pas vu la corruption.

Romains 1 : 23

Et ils ont changé la gloire de Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

Romains 8 : 20-21

Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle sera aussi affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

Éphésiens 5: 26

Afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

NDB -TKM

Repost0
12 mai 2019 7 12 /05 /mai /2019 14:45

So continuing daily with one accord in the temple, and breaking bread from house to house, they ate their food with gladness and simplicity of heart, praising God and having favor with all the people. And the Lord added on the church daily those who were being saved (Act2.46-47).

Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés( Actes2.46-47).


Repost0
22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 20:55
 
 
 
YHWH.
Of the names of God in the Old Testament, that which occurs most frequently (6,823 times) is the so-called Tetragrammaton, Yhwh (), the distinctive personal name of the God of Israel. This name is commonly represented in modern translations by the form "Jehovah," which, however, is a philological impossibility (see Jehovah). This form has arisen through attempting to pronounce the consonants of the name with the vowels of Adonai ( = "Lord"), which the Masorites have inserted in the text, indicating thereby that Adonai was to be read (as a "ḳeri perpetuum") instead of Yhwh. When the name Adonai itself precedes, to avoid repetition of this name, Yhwh is written by the Masorites with the vowels of Elohim, in which case Elohim is read instead of Yhwh. In consequence of this Masoretic reading the authorized and revised English versions (though not the American edition of the revised version) render Yhwh by the word "Lord" in the great majority of cases.
 
This name, according to the narrative in Ex. iii. (E), was made known to Moses in a vision at Horeb. In another, parallel narrative (Ex. vi. 2, 3, P) it is stated that the name was not known to the Patriarchs. It is used by one of the documentary sources of Genesis (J), but scarcely if at all by the others. Its use is avoided by some later writers also. It does not occur in Ecclesiastes, and in Daniel is found only in ch. ix. The writer of Chronicles shows a preference for the form Elohim, and in Ps. xlii.-lxxxiii. Elohim occurs much more frequently than Yhwh, probably having been substituted in some places for the latter name, as in Ps. liii. (comp. Ps. xiv.).
 
In appearance, Yhwh () is the third person singular imperfect "ḳal" of the verb ("to be"), meaning, therefore, "He is," or "He will be," or, perhaps, "He lives," the root idea of the word being,probably, "to blow," "to breathe," and hence, "to live." With this explanation agrees the meaning of the name given in Ex. iii. 14, where God is represented as speaking, and hence as using the first person—"I am" (, from , the later equivalent of the archaic stem ). The meaning would, therefore, be "He who is self-existing, self-sufficient," or, more concretely, "He who lives," the abstract conception of pure existence being foreign to Hebrew thought. There is no doubt that the idea of life was intimately connected with the name Yhwh from early times. He is the living God, as contrasted with the lifeless gods of the heathen, and He is the source and author of life (comp. I Kings xviii.; Isa. xli. 26-29, xliv. 6-20; Jer. x. 10, 14; Gen. ii. 7; etc.). So familiar is this conception of God to the Hebrew mind that it appears in the common formula of an oath, "ḥai Yhwh" (= "as Yhwh lives"; Ruth iii. 13; I Sam. xiv. 45; etc.).
 
If the explanation of the form above given be the true one, the original pronunciation must have been Yahweh () or Yahaweh (). From this the contracted form Jah or Yah () is most readily explained, and also the forms Jeho or Yeho ( = ), and Jo or Yo (, contracted from ), which the word assumes in combination in the first part of compound proper names, and Yahu or Yah () in the second part of such names. The fact may also be mentioned that in Samaritan poetry rimes with words similar in ending to Yahweh, and Theodoret ("Quæst. 15 in Exodum") states that the Samaritans pronounced the name 'Iαβέ. Epiphanius ascribes the same pronunciation to an early Christian sect. Clement of Alexandria, still more exactly, pronounces 'Iαουέ or 'Iαουαί, and Origen, 'Iα. Aquila wrote the name in archaic Hebrew letters. In the Jewish-Egyptian magic-papyri it appears as Ιαωουηε. At least as early as the third century B.C. the name seems to have been regarded by the Jews as a "nomen ineffabile," on the basis of a somewhat extreme interpretation of Ex. xx. 7 and Lev. xxiv. 11 (see Philo, "De Vita Mosis," iii. 519, 529). Written only in consonants, the true pronunciation was forgotten by them. The Septuagint, and after it the New Testament, invariably render δκύριος ("the Lord").
 
Various conjectures have been made in recent times respecting a possible foreign origin of this name. Some derive it from the Kenites, with whom Moses sojourned, Sinai, the ancient dwelling-place of Yhwh, having been, according to the oldest tradition, in the Kenite country. A Canaanite, and, again, a Babylonian, origin have been proposed, but upon grounds which are still uncertain. Various explanations of the meaning of the name, differing from that given above, have been proposed: e.g., (1) that it is derived from ("to fall"), and originally designated some sacred object, such as a stone, possibly an acrolite, which was believed to have fallen from heaven; (2) or from ("to blow"), a name for the god of wind and storm; (3) or from the "hif'il" form of ("to be"), meaning, "He who causes to be," "the Creator"; (4) or from the same root, with the meaning "to fall," "He who causes to fall" the rain and the thunderbolt—"the storm-god." The first explanation, following Ex. iii. 14, is, on the whole, to be preferred.
 
JewishEncyclopedia.com
 
 
 
  
Repost0
21 février 2019 4 21 /02 /février /2019 19:20
Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 20:30

Et Jésus leur dit: je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le Royaume de Dieu.

Matthieu 21 : 31

 

LES PUBLICAINS DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

 

 Et Jésus leur dit: je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le Royaume de Dieu (Matthieu 21:31).

 

Publicain : Dans l’empire romain était un personnage préposé à la perception des impôts et des droits de passage sur les marchandises que l’on transportait d’un territoire à l’autre.

Le fermier en chef exigeait des contribuables des sommes supérieures à celles qu’il versait au trésor public. L’État Romain l’y autorisait. Aucune loi ne protégeait les contribuables contre les exactions. Excepté quelques personnages honnêtes, les publicains volaient (Luc 3 : 12,13 ; 19.8).

 

Dans toutes les provinces,toutes les classes les détestaient, sauf peut-être les gouverneurs romains, qui souvent s’entendaient avec eux pour extorquer l’argent des contribuables. Le collecteur d’un territoire conquis par les Romains était parfois originaire de ce pays, auquel la plupart de péagers subalternes appartenaient.

 

Le juif Zachée parait avoir exercé les fonctions de percepteur-chef d’impôts à Jéricho (Luc 19 : 1-9).  Le juif Matthieu (Levi), par contre, était chargé ,par le fermier général, de recueillir les taxes de Capernaum (Matthieu 9 :9; Marc 2 :14; Luc 5 : 27). Les juifs n’admettaient point que l’un de leurs fût agent des Romains et levât des impôts pour un gouvernement païen. Le publicain juif était exclu de la société de ses compatriotes ; ses amis subissaient le même sort. Les publicains étaient perçus comme des « collabos », des agents des occupants romains.

 

L’attitude du Seigneur Jésus avait bien choqué les juifs conformistes, car on l’accusait de manger avec des péagers et des pécheurs (Matthieu 9 : 10-13; 11.19). Cependant, le Seigneur Jésus a appelé Matthieu, qui était l’un d’eux, à l’apostolat (Matthieu 9.9). 

 

 

Les cas de Zachée (Esaïe 55 : 6-7) qui cherchait à voir le Seigneur Jésus, et de Matthieu appelé pendant qu’il était assis au lieu des péages, enseignent aux pécheurs impénitents la nécessité de sceller, en Jésus-Christ, une réconciliation sincère et définitive avec l’Éternel, ainsi que les communautés auxquelles ils appartiennent (Luc 19 : 10).

 

Comme le Seigneur Jésus a appelé Matthieu à le suivre pendant qu’il vaquait à ses occupations, il vous lance, aujourd’hui, le même appel au salut et au service au cas où vous ne l’auriez pas encore fait. Je vous exhorte à faire de cet instant, un moment de nouveau départ dans la force incomparable de la grâce divine décrétée, à la croix, par le sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le grand Vainqueur de la mort. Il vous fait, dans l’immédiat, la grâce de devenir son enfant, et d’avoir corollairement accès à Son royaume éternel et incorruptible.

 

Si vous répondez par l’affirmative à cet appel au salut et au service, je vous invite, par cette prière, à accepter et à confesser de votre bouche, avec foi, le Seigneur Jésus.

 

 Au moyen de cette prière faite avec foi, accompagnée d'une promesse de restitution si votre cas s'apparente à celui de Zachée (le cas de Zachée, Luc 19 : 1-9), le Seigneur Jésus-Christ vous pardonnera et élira domicile dans votre vie pour en être le Seigneur et Sauveur.

 

 

 NDB-TONY KUNSENDE

 

 

 

Quelques versets liés au contenu de cet article :

 

Matthieu 9 : 9-11


De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s'appelait Matthieu. Il lui dit: Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : pourquoi votre maitre mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie?

 

Matthieu 11 : 18-19

Car Jean est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent: Il a un démon. Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C'est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses œuvres.

 

Luc 3 : 12-14


Il vint aussi des publicains pour être baptisés, et ils lui dirent: Maître, que devons-nous faire? Il leur répondit: N'exigez rien au-delà de ce qui vous a été ordonné. Des soldats aussi lui demandèrent: Et nous, que devons-nous faire? Il leur répondit: Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde.

 

Luc 19 : 8-10


Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple. Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

 

Hébreux 12 :1


Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte.

 

Esaïe 55 : 6-7


Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve; Invoquez-le, tandis qu'il est près.

 

Matthieu 20 :16

 

 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0

Catégories

Liens